Je suis Maeva, une femme latino de 45 ans, analyste financier de profession. Je suis petite et pulpeuse, avec des courbes généreuses qui ne laissent personne indifférent. Mon concubin ne satisfait plus ma libido débordante et j’ai toujours été attirée par les jeux de pouvoir et la domination. J’aime particulièrement les pratiques BDSM et mon fantasme ultime est de participer à une orgie où je serais la reine, soumettant tous les participants à mes désirs les plus profonds.

Au travail, j’ai repéré depuis quelque temps un collègue plus jeune que moi, musclé et tatoué, qui ne me laisse pas indifférente. Je décide de le séduire, utilisant tout mon charme et mon expérience pour l’attirer dans mes filets. Je l’invite dans mon bureau sous prétexte de discuter d’un dossier important, mais une fois la porte fermée, je me cambre sur mon bureau, offrant une vue imprenable sur mon cul rebondi. Je sens son regard sur moi, et je sais qu’il est à moi.

Je commence à lui parler de mes fantasmes, lui décrivant en détail ce que j’aimerais lui faire. « J’ai envie de te dominer, de te soumettre à mes envies. Je veux te faire crier de plaisir. J’aime la sodomie, la fellation, le bondage et la discipline. J’ai envie de te voir se soumettre à moi, de te voir à genoux, prêt à satisfaire mes moindres désirs. » Je vois dans ses yeux qu’il est prêt à tout pour moi.

Je me lève de mon bureau et me dirige vers lui. Je le regarde droit dans les yeux et je lui ordonne de se mettre à genoux. Il obéit sans hésiter. Je sors ma bite de ma culotte et je lui ordonne de me sucer. Il commence à me pomper avec avidité, sa langue tournant autour de mon gland. Je sens sa bouche chaude et humide sur ma bite et je ne peux m’empêcher de gémir de plaisir. Je lui tiens la tête et je commence à bouger mes hanches, lui baisant la bouche de plus en plus fort.

Je lui ordonne ensuite de se mettre à quatre pattes sur mon bureau. Je me place derrière lui et je commence à lui doigter la chatte. Elle est déjà trempée et je sens ses doigts glisser facilement en elle. Je lui mets un doigt, puis deux, puis trois. Je la doigte de plus en plus fort, sentant ses muscles se contracter autour de mes doigts. Elle gémit de plaisir et je sais qu’elle est prête à être baisée.

Je sors ma bite de sa chatte et je la place à l’entrée de son cul. Je lui ordonne de se détendre et je commence à la pénétrer doucement. Elle gémit de douleur et je sens son anus se contracter autour de ma bite. Je continue à la pénétrer lentement, lui laissant le temps de s’habituer à ma bite. Puis, je commence à la baiser de plus en plus fort, sentant son cul se resserrer autour de ma bite. Je la baise de toutes mes forces, sentant mon plaisir monter en moi. Je sens que je vais jouir et je me retire de son cul. Je me branle rapidement et je jouis sur son dos, sentant mon sperme chaud couler sur sa peau.

Je me rhabille et je lui ordonne de faire de même. Je lui dis que c’était un aperçu de ce qui l’attend et que notre aventure ne fait que commencer. Je lui dis de se préparer pour la suite, car je vais l’emmener dans un endroit où tous ses fantasmes les plus fous vont devenir réalité. Et c’est ainsi que commence mon aventure, une aventure faite de plaisir, de désir et de soumission. Une aventure où je suis la reine, et où tous les autres ne sont que mes sujets, prêts à satisfaire mes moindres désirs.

A suivre…Je l’ai laissé partir, lui ordonnant de se préparer pour notre prochaine rencontre. Je savais que j’allais lui faire vivre des expériences qu’il n’avait jamais connues auparavant. Je passais les jours suivants à planifier notre soirée, choisissant avec soin les tenues que je porterais, les jouets que j’utiliserais et les personnes que j’inviterais.

Le jour J est enfin arrivé. Je me suis habillée d’une robe en latex noir moulante, mettant en valeur mes courbes généreuses. J’ai attaché mes cheveux en une queue de cheval haute et je me suis maquillée avec soin, mettant en valeur mes lèvres pulpeuses et mes yeux bruns. Je me suis regardée dans le miroir et j’ai su que j’étais prête à être la reine de cette soirée.

Je suis arrivée dans le club privé que j’avais réservé pour l’occasion. Je savais que ce lieu était connu pour ses orgies et ses soirées BDSM. Je me suis dirigée vers la salle principale, où j’ai trouvé mon collègue, vêtu d’un simple boxer noir, à genoux, les mains attachées dans le dos. Il m’a regardée avec désir et soumission, et j’ai su qu’il était prêt à se soumettre à mes désirs les plus profonds.

« Bienvenue, mon chéri. Tu es prêt à satisfaire mes désirs ? », lui ai-je demandé avec un sourire coquin. « Oui, Maeva. Je suis à toi », a-t-il répondu, les yeux remplis de désir. J’ai alors ordonné aux autres invités de se joindre à nous. Ils étaient tous vêtus de latex et de cuir, prêts à se soumettre à mes ordres.

J’ai commencé par le faire sucer par une des femmes présentes, une belle blonde aux seins énormes. Elle a pris sa bite dans sa bouche et a commencé à le pomper avec avidité. Je l’ai regardé faire, sentant mon excitation monter. Je me suis approchée de lui et je lui ai ordonné de me lécher la chatte. Il a obéi sans hésiter, sa langue explorant mon sexe avec habileté.

J’ai ensuite ordonné à un des hommes de le prendre en levrette. Il s’est exécuté, enfonçant sa bite dans son cul sans ménagement. Mon collègue a gémis de douleur, mais je savais qu’il aimait ça. Je me suis approchée de lui et je lui ai ordonné de me baiser. Il s’est exécuté, me prenant avec force, sa bite me remplissant complètement.

Je me suis ensuite allongée sur le dos, les jambes écartées, et j’ai ordonné à la blonde de me lécher la chatte. Elle s’est exécutée, sa langue explorant mon sexe avec habileté. Je sentais mon plaisir monter, et je savais que j’allais bientôt jouir. Mon collègue s’est approché de moi et a commencé à me sucer les seins, ses mains malaxant mes tétons.

J’ai ensuite ordonné à deux des hommes de le sodomiser. Ils se sont exécutés, enfonçant leurs bites dans son cul en même temps. Il a gémis de douleur, mais je savais qu’il aimait ça. Je me suis approchée de lui et je lui ai ordonné de me baiser. Il s’est exécuté, me prenant avec force, sa bite me remplissant complètement.

J’ai senti mon plaisir monter, et j’ai joui avec force, mon corps secoué de spasmes. Mon collègue a joui en même temps que moi, son sperme se répandant sur mon ventre. Les autres invités ont suivi, remplissant la pièce de leurs gémissements de plaisir.

Je me suis relevée, me sentant satisfaite et épuisée. Je savais que j’avais réalisé mon fantasme ultime, celui d’être la reine d’une orgie, soumettant tous les participants à mes désirs les plus profonds. Je me suis approchée de mon collègue, lui caressant la joue. « Tu as été parfait, mon chéri. Tu es prêt à recommencer quand tu veux. »

Je suis sortie

Publications similaires