Je m’appelle Colombe, une femme de 60 ans, bibliothécaire à la retraite, d’origine européenne, célibataire et bisexuelle. Je suis une femme de petite taille, mais avec une corpulence imposante qui ne laisse personne indifférent. J’ai toujours été attirée par les situations coquines et les fantasmes les plus fous. Mon fantasme ultime est de vivre une expérience sexuelle dans un lieu public, plus précisément dans un train.

Un jour, je décide de réaliser mon fantasme en prenant un train pour une destination lointaine. Je m’habille de manière provocante, avec une jupe courte et un décolleté plongeant, afin d’attirer l’attention des autres passagers. Je me sens excitée rien qu’à l’idée de ce qui va se passer. Je sens ma chatte se mouiller à travers ma culotte. Je m’installe dans un compartiment vide et j’attends avec impatience que quelqu’un vienne me rejoindre.

Mon attente ne dure pas longtemps car un jeune homme séduisant entre dans le compartiment et s’assoit en face de moi. Je remarque immédiatement le regard insistant qu’il pose sur mes jambes. Je me sens désirée et je décide de passer à l’action. Je commence à lui faire du pied sous la table et je remonte lentement ma jupe pour lui montrer que je ne porte pas de culotte. Je suis trempée et je sais qu’il peut le voir.

Le jeune homme est excité par mon comportement audacieux et il se rapproche de moi. Il me chuchote à l’oreille : « Tu es une vraie chaudasse, toi. » Je sens son souffle chaud sur ma peau et je frissonne de désir. Il pose sa main sur ma cuisse et commence à la caresser doucement. Je gémis de plaisir et je me penche vers lui pour l’embrasser langoureusement.

Nos langues se mélangent et je sens sa main se glisser sous ma jupe. Il commence à caresser ma chatte déjà trempée. Je suis aux anges et je décide de lui offrir une fellation en guise de remerciement. Je sors sa bite de son pantalon et je commence à le sucer avec passion, tout en me caressant la chatte. Il gémit de plaisir et je sens sa bite grossir dans ma bouche.

Je suis une vraie salope et j’adore ça. Je sens mon corps s’enflammer et je me mets à genoux sur la banquette pour lui offrir mon cul. Il se positionne derrière moi et commence à me doigter la chatte. Je gémis de plus en plus fort, sans me soucier des autres passagers qui pourraient entendre. Il sort ses doigts de ma chatte et les remplace par sa bite dure.

Il me baise comme une chienne et je sens sa bite s’enfoncer profondément dans ma chatte. Je jouis plusieurs fois, inondant ses couilles de ma mouille. Il me prend en levrette sur la banquette du compartiment, me donnant des coups de reins puissants. Je sens son chibre me remplir complètement et je me cambre pour le laisser aller plus loin.

Il me baise pendant de longues minutes, me faisant jouir encore et encore. Je sens sa main se glisser sur mon anus et je frissonne de désir. Il commence à me doigter le cul, me préparant pour une sodomie. Je suis excitée comme jamais et je me sens prête à tout.

Mais soudain, le train ralentit et j’entends des voix dans le couloir. Mon cœur bat la chamade et je me demande ce qui va se passer. Le jeune homme se retire de moi et se rhabille rapidement. Je fais de même, remettant ma jupe en place et essuyant la mouille sur mes cuisses.

Je me demande ce qui va se passer maintenant. Le train s’arrête et j’entends des pas dans le couloir. Mon cœur bat la chamade et je me demande ce qui va se passer. Je suis excitée et effrayée à la fois. Je sais que je dois continuer à vivre mon fantasme, mais je ne sais pas ce qui m’attend.

La suite au prochain épisode…La porte du compartiment s’ouvre brusquement et un contrôleur entre, me regardant avec un sourire en coin. Il a dû entendre mes gémissements et savoir ce qui se passait. Je me sens gênée mais aussi excitée par cette situation. Le jeune homme, quant à lui, reste calme et serein.

Le contrôleur nous demande nos billets et je remarque qu’il regarde ma poitrine dénudée avec insistance. Je décide de jouer le jeu et je me penche en avant pour lui montrer mes seins. Il est clairement excité et je sens mon corps s’enflammer à nouveau. Je suis une vraie salope et j’adore ça.

Le contrôleur finit par partir et je me retrouve de nouveau seule avec le jeune homme. Il me regarde avec un sourire en coin et me dit : « Tu es une vraie chienne, toi. » Je sens mon corps frémir de désir et je me jette sur lui pour l’embrasser passionnément.

Il me repousse doucement et me dit : « Attends, j’ai une surprise pour toi. » Il sort une petite bouteille d’huile de sa poche et me dit : « Je vais te masser le corps avec ça. » Je suis intriguée et excitée à la fois. Je me déshabille complètement et je m’allonge sur la banquette, offrant mon corps à ses mains expertes.

Il verse l’huile sur mon corps et commence à me masser doucement. Ses mains glissent sur ma peau, me caressant les seins, le ventre et les cuisses. Je me sens détendue et excitée à la fois. Sa queue se dresse à nouveau et je sens mon corps réclamer sa bite.

Il se positionne au-dessus de moi et me pénètre lentement. Je sens sa queue glisser en moi, me remplissant complètement. Il commence à me baiser lentement, me faisant sentir chaque centimètre de sa bite. Je gémis de plaisir et je sens mon corps s’enflammer.

Il me prend dans différentes positions, me baisant à genoux, en levrette, couchée sur le ventre et sur le dos les jambes écartées. Je sens sa queue glisser dans ma chatte mouillée, me faisant jouir encore et encore. Je suis une vraie cochonne et j’adore ça.

Il me dit alors : « Tu veux que je t’encule ? » Je sens mon anus se contracter à cette idée, mais je suis excitée et prête à tout. Je lui dis oui et il commence à me doigter le cul, me préparant pour sa bite. Il verse de l’huile sur sa queue et se positionne derrière moi.

Je sens sa queue glisser dans mon anus, me remplissant complètement. Il commence à me sodomiser lentement, me faisant sentir chaque centimètre de sa bite. Je gémis de plaisir et de douleur, mais je me sens excitée comme jamais. Il me baise de plus en plus fort, me faisant jouir encore et encore.

Je sens son corps se tendre et je sais qu’il va jouir. Il se retire de mon cul et se branle devant moi, me montrant sa bite dure et luisante de sperme. Je m’agenouille devant lui et je commence à sucer sa queue, goûtant son foutre chaud et salé. Je suis une vraie salope et j’adore ça.

Il me regarde avec un sourire en coin et me dit : « Tu es une vraie chienne, toi. » Je sens mon corps frémir de désir et je me jette sur lui pour l’embrasser passionnément. Je me sens comblée et heureuse d’avoir réalisé mon fantasme.

Je me rhabille et je descends du train, laissant le jeune homme derrière moi. Je sais que je ne le reverrai probablement jamais, mais je me sens heureuse et épanouie. Je suis une femme de 60 ans, bisexuelle et célibataire, mais je me sens vivante et désirée.

Je rentre chez moi et je me couche, repensant à cette expérience incroyable. Je me masturbe en pensant à sa queue dure et à ses mains expertes. Je jouis plusieurs fois, sentant mon corps se contracter de plaisir.

Je sais que je ne suis pas une femme comme les autres. Je suis une femme qui aime le sexe et qui assume ses désirs. Je suis une femme qui aime les situations coquines et les fantasmes les plus fous. Et je suis fière de l’être.

La fin

Publications similaires