Je m’appelle Jeanne, une femme d’origine africaine de 37 ans, grande et athlétique, peintre de profession et en union libre. Je suis bisexuelle et j’ai un faible pour les situations de domination et de soumission, ainsi que pour le BDSM et le fétichisme du cuir et du latex. En vacances dans un pays étranger, j’ai ressenti un mal soudain et j’ai dû me rendre à l’hôpital local pour recevoir des soins médicaux.

En arrivant à l’hôpital, j’ai été immédiatement attirée par l’infirmière qui s’occupait de moi. Elle était grande, mince et musclée, avec des seins volumineux et des fesses rebondies. Elle avait un regard coquin qui m’a fait mouiller instantanément. J’ai décidé de la séduire en utilisant mon charme et ma confiance en moi.

« Salut, je m’appelle Jeanne », lui ai-je dit avec un sourire en coin. « Je suis ici pour recevoir des soins médicaux, mais je me sens déjà mieux en te voyant. »

Elle m’a souri en retour et m’a répondu : « Je suis contente de te rencontrer, Jeanne. Je m’appelle Sarah. Laisse-moi t’emmener dans une salle d’examen privée pour que je puisse t’examiner. »

J’ai suivi Sarah dans la salle d’examen, sentant mon excitation monter en flèche. J’ai enlevé mes vêtements et je me suis allongée sur la table d’examen, les jambes écartées. Sarah a commencé à m’examiner, en utilisant ses mains douces pour palper mon corps. Ses doigts ont glissé sur ma chatte mouillée, me faisant gémir de plaisir.

« Tu es très excitée, Jeanne », a-t-elle dit avec un sourire en coin. « Je peux t’aider à te sentir mieux. »

Elle a commencé à me doigter, en utilisant ses doigts habiles pour me faire jouir rapidement. J’ai crié de plaisir, sentant mon corps se tendre sous ses doigts. Elle a ensuite descendu sa tête entre mes jambes et a commencé à me lécher la chatte, en utilisant sa langue pour me faire jouir à nouveau.

« Tu as une chatte délicieuse, Jeanne », a-t-elle dit en se relevant. « J’ai envie de te baiser. »

Je lui ai souri et j’ai dit : « Je suis tout à toi, Sarah. Fais-moi ce que tu veux. »

Elle m’a souri et m’a dit : « J’aime ça. Je peux voir que tu aimes être dominée. Je vais te faire subir des examens médicaux coquins, mais je veux que tu me rendes la pareille ensuite. »

J’ai hoché la tête, sentant mon excitation monter à nouveau. Sarah a sorti une cravache et a commencé à me frapper légèrement sur les jambes et les fesses, me faisant crier de plaisir. Elle a ensuite sorti un gode ceinture et m’a pénétrée avec, me faisant crier de plaisir à nouveau.

« Tu aimes ça, salope ? », a-t-elle dit en me pénétrant.

« Oui, putain, j’adore ça », ai-je crié.

Elle m’a ensuite attachée au lit avec des menottes en cuir et a continué à me baiser avec le gode ceinture, me faisant jouir plusieurs fois. J’ai crié de plaisir, sentant mon corps se tendre sous ses coups de reins.

« Tu es une vraie chienne, Jeanne », a-t-elle dit en se retirant. « Maintenant, c’est à ton tour de me faire jouir. »

J’ai souri et j’ai dit : « Avec plaisir, Sarah. Je vais te faire jouir comme jamais auparavant. »

J’ai pris le contrôle de la situation et j’ai commencé à la sucer, en utilisant ma bouche et ma langue pour la faire gémir de plaisir. Je l’ai ensuite pénétrée avec mes doigtsJe l’ai ensuite pénétrée avec mes doigts, sentant sa chatte mouillée et chaude envelopper mes doigts. J’ai commencé à les faire aller et venir, en utilisant mon pouce pour frotter son clitoris. Elle a crié de plaisir, en se tordant sous mes doigts.

« Tu es une vraie salope, Sarah », lui ai-je dit avec un sourire en coin. « Tu aimes ça quand je te baise avec mes doigts ? »

« Oui, putain, j’adore ça », a-t-elle crié. « Baise-moi encore plus fort, Jeanne. »

J’ai continué à la doigter, en augmentant la vitesse et la pression. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous mes doigts. J’ai ensuite sorti mes doigts et je les ai sucés, en savourant le goût de sa chatte sur mes doigts.

« Tu as une chatte délicieuse, Sarah », lui ai-je dit avec un sourire en coin. « Je veux te baiser avec ma langue maintenant. »

Je me suis mise entre ses jambes et j’ai commencé à lui lécher la chatte, en utilisant ma langue pour explorer chaque centimètre de sa chatte mouillée. Elle a crié de plaisir, en se tordant sous ma langue. J’ai ensuite inséré ma langue dans sa chatte, en la faisant aller et venir rapidement. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous ma langue.

« Je vais jouir, Jeanne », a-t-elle crié. « Je vais jouir ! »

Je lui ai donné un dernier coup de langue et elle a joui, en criant de plaisir. Je me suis relevée et j’ai souri, en voyant le sourire satisfait sur son visage.

« Tu as aimé ça, chienne ? », lui ai-je dit avec un sourire en coin.

« Oui, putain, j’ai adoré ça », a-t-elle dit avec un sourire en coin. « Tu es une vraie déesse du sexe, Jeanne. »

Je lui ai souri et j’ai dit : « Je suis contente que tu aimes ça. Maintenant, c’est à mon tour de te baiser avec ma bite. »

Je me suis mise debout et j’ai sorti mon gode ceinture, en le montrant à Sarah. Elle a souri et a dit : « Je suis prête, baise-moi avec ta bite. »

Je me suis mise entre ses jambes et j’ai commencé à lui pénétrer la chatte avec mon gode ceinture. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous mes coups de reins. J’ai commencé à la baiser de plus en plus fort, en sentant mon excitation monter en flèche. Elle a crié de plaisir, en se tordant sous moi.

« Tu aimes ça, salope ? », lui ai-je dit avec un sourire en coin.

« Oui, putain, j’adore ça », a-t-elle crié. « Baise-moi encore plus fort, Jeanne. »

J’ai continué à la baiser, en utilisant mes mains pour lui pincer les seins et lui donner des fessées. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous moi. J’ai ensuite sorti mon gode ceinture de sa chatte et je l’ai pénétrée avec mon doigt. Elle a crié de plaisir, en se tordant sous mes doigts.

« Tu es une vraie cochonne, Sarah », lui ai-je dit avec un sourire en coin. « Tu aimes ça quand je te doigte ? »

« Oui, putain, j’adore ça », a-t-elle crié. « Doigte-moi encore plus fort, Jeanne. »

J’ai continué à la doigter, en augmentant la vitesse et la pression. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous mes doigts. J’ai ensuite sorti mes doigts et je les ai sucés, en savourant le goût de sa chatte sur mes doigts.

« Je vais te baiser dans une autre position maintenant, chienne », lui ai-je dit avec un sourire en coin
.
Je l’ai mise à genoux sur le lit et je me suis mise derrière elle, en lui écartant les fesses pour exposer son cul et son anus. J’ai commencé à lui lécher l’anus, en utilisant ma langue pour explorer chaque centimètre de son trou du cul. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous ma langue. J’ai ensuite inséré ma langue dans son anus, en la faisant aller et venir rapidement. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous ma langue.

« Tu aimes ça, salope ? », lui ai-je dit avec un sourire en coin.

« Oui, putain, j’adore ça », a-t-elle crié. « Baise-moi encore plus fort, Jeanne. »

J’ai sorti ma langue de son anus et je l’ai pénétrée avec mon gode ceinture, en la faisant aller et venir rapidement. Elle a crié de plaisir, en se cambrant sous mes coups de reins. J’ai continué à la baiser, en utilisant mes mains pour lui pincer les seins et lui donner des fessées. Elle a crié de plaisir, en se tordant sous moi.

« Je vais jouir, Jeanne », a-t-elle crié. « Je vais jouir ! »

Je lui ai donné un dernier coup de reins et elle a joui, en criant de plaisir. Je me suis retirée et j’ai souri, en voyant le sourire satisfait sur son visage.

« Tu as aimé ça, chienne ? », lui ai-je dit avec un sourire en coin.

« Oui, putain, j’ai adoré ça », a-t-elle dit avec un sourire en coin. « Tu es une vraie déesse du sexe, Jeanne. »

Je lui ai souri et j’ai dit : « Je suis contente que tu aimes ça. Maintenant, c’est à mon tour de jouir. »

Je me suis allongée sur le lit et j’ai dit : « Viens sucer ma bite, salope. »

Elle s’est mise entre mes jambes et a commencé à me sucer la bite, en utilisant sa bouche et sa langue pour me faire jouir rapidement. Je me suis cambrée sous ses coups de langue, en sentant mon excitation monter en flèche.

« Je vais jouir, Sarah », ai-je crié. « Je vais jouir ! »

Elle a continué à me sucer la bite et j’ai joui, en criant de plaisir. J’ai senti mon sperme gicler dans sa bouche et elle a tout avalé.

« Tu as aimé ça, salope ? », lui ai-je dit avec un sourire en coin.

« Oui, putain, j’ai adoré ça », a-t-elle dit avec un sourire en coin. « Tu es une vraie déesse du sexe, Jeanne. »

Je lui ai souri et j’ai dit : « Je suis contente que tu aimes ça. Maintenant, allons prendre une douche ensemble. »

Nous sommes allées prendre une douche ensemble, en utilisant nos mains pour nous laver mutuellement. Nous nous sommes embrassées sous la douche, en sentant notre excitation monter à nouveau. Nous avons continué à nous embrasser et à nous toucher jusqu’à ce que nous jouissions à nouveau.

Après notre douche, nous nous sommes habillées et nous sommes sorties de l’hôpital, en nous tenant la main. Nous avons passé le reste de la journée à explorer la ville ensemble, en profitant de chaque moment passé ensemble. Nous avons ensuite passé la nuit ensemble, en faisant l’amour passionnément jusqu’au petit matin.

Cette expérience avec Sarah a été l’une des plus excitantes de ma vie. J’ai adoré chaque moment passé avec elle et j’ai hâte de la revoir lors de mon prochain voyage dans ce pays étranger. Je suis reconnaissante pour cette expérience et j’espère en vivre d’autres similaires à l’avenir

Publications similaires